Home / Non classé / Les différentes étapes des travaux d’agrandissement de maison

Les différentes étapes des travaux d’agrandissement de maison

En tenant compte des moyens financiers et humains que vous allez mobiliser lors des travaux d’extension de votre maison, il est clair qu’un bon programme doit être établi à l’avance. En effet, comme pour tous travaux de construction, ceux-ci nécessitent d’être méthodique, mais requièrent également un minimum d’investissement de soi. La démarche devra donc être exécutée étape par étape, l’une après l’autre. Ne vous hasardez surtout pas à sauter certaines phases, au risque de négliger des points très importants, qui dans le pire des cas vous obligeront à démolir votre maison.

Bien explorer les possibilités et les restrictions

Pour vous donner une idée claire des finalités possibles de votre projet, mais également pour ne pas vous retrouver dans la désillusion d’un projet irréalisable, il faut dès le début vous renseigner sur les réglementations en vigueur dans votre localité. En effet, nombres de critères doivent être respectés lors de ces travaux. Dans certains cas, vous serez même confronté à des interdictions.

Pour ce faire, vous pouvez consulter certains documents auprès de votre mairie. En premier lieu, il y a le COS ou Coefficient d’Occupation du Sol de votre terrain, qui indiquera si une nouvelle construction peut être envisagée.

Parfois indisponible, ce coefficient n’est toutefois pas votre seul recours. Il y a en effet le Plan d’Occupation des Sols (POS) et le Plan Local d’Urbanisme (PLU), d’autant plus que le COS peut être facilement calculé à partir du PLU. Dès lors, vous pourrez avoir une idée de la surface au sol qui peut être ajoutée, des types d’extension prohibés, des matériaux de construction admis, etc.

De plus, afin de préserver de bonnes relations avec le voisinage, tenez toujours celui-ci au courant de vos projets, car ils ont également un droit de regard sur ce que vous faites.

Enfin, pour des raisons budgétaires compréhensibles, prenez rendez-vous avec votre banquier pour vérifier le solde de votre compte et vos capacités financières à soutenir un tel projet.

La conception de l’extension et les démarches administratives

La conception sera réalisée par un professionnel de votre choix. La réalisation des plans par soi-même est envisageable mais très peu recommandée. Un architecte qualifié pourra mettre au point facilement une extension qui se fond parfaitement dans l’allure générale de votre maison. Il est également conseillé de privilégier une extension comprenant beaucoup d’espaces vitrés pour laisser passer la lumière.

Il est obligatoire de déclarer les travaux que vous effectuez. Le permis de construire n’est lui requis que pour les travaux allant au-delà des 40 m². Veillez également à ne pas dépasser les 30 % de la surface préexistante, ni les 150 m². Au-delà de ces seuils, des normes thermiques très strictes s’appliqueront à l’extension, et augmenteront considérablement le coût des travaux.

L’exécution du chantier

Les types de travaux nécessaires diffèrent beaucoup selon la nature de l’extension. De même, les artisans dont vous aurez besoin varieront aussi. Carreleur, plombier, charpentier, électricien, couvreur et bien d’autres pourraient passer par votre chantier. Cependant, avant de faire appel à l’un d’eux, assurez-vous de leur expérience et de leurs qualifications. Enfin, contactez toujours plusieurs artisans, demandez à chacun un devis et comparez-les. Ce sera à vous de choisir celui qui vous convient, généralement le moins cher.

Cap3

Check Also

Optez pour le bois pour votre extension de maison

Pour leurs nombreux avantages, les extensions de maison sont la solution de prédilection à la …