Home / Non classé / Les aides de l’ANAH pour l’extension de maison

Les aides de l’ANAH pour l’extension de maison

Bien qu’elle gagne de plus en plus en popularité, la rénovation ou l’agrandissement de maison reste encore un investissement considérable. En effet, les montants s’expriment en plusieurs milliers d’Euros, des sommes que nombre de ménages ne peuvent pas encore se permettre. Une issue salvatrice pour soulager les budgets restreints sont les aides octroyées par l’ANAH ou l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat. Que ce soit pour rehausser le confort intérieur ou encore l’efficacité énergétique de votre maison, cette agence de l’État peut vous apporter son appui.

Les critères d’éligibilité

Les travaux lourds pour réhabiliter un logement indigne ou très dégradé, et les projets de travaux d’amélioration de l’habitat sont ceux concernés par ces aides. Ces catégories englobent les travaux d’amélioration énergétique et d’assainissement, les études préalables à certains travaux, les extensions et agrandissements, et enfin les divers aménagements pouvant entraîner un changement de destination d’une construction.

Ainsi, dans notre contexte, peuvent prétendre à une subvention les extensions limitées à 14 m² habitable, la pose d’un escalier, les travaux de plancher pour augmenter la hauteur sous plafond, ou encore la démolition d’une cloison. Concernant l’amélioration énergétique, les travaux d’isolation thermique et acoustique, l’installation ou la rénovation du chauffage, et la pose d’un système électrique solaire, d’un chauffe-eau solaire ou d’une pompe à chaleur sont concernés.

Les aides et subventions de l’ANAH sont ouvertes pour les maisons de plus de 15 ans, et servant de logement principal, qu’il s’agisse d’un propriétaire ou de locataires. Les syndicats de copropriétaires sont également éligibles pour des travaux dans les parties communes. Les aides et subventions ne s’appliquent pas pour les travaux de moins de 1 500 Euros. De plus, un revenu maximal pour les ménages éligible est fixé, mais ce montant varie beaucoup avec les localités et le nombre d’individus de la famille. À titre d’exemple, pour une famille de 5 personnes, le revenu maximal est limité à 56 516 Euros en Région Ile-de-France, et à 42 952 Euros en province.

Les travaux ne devront commencer qu’après réception d’une autorisation de l’Agence, et doivent être réalisés par des professionnels comme des architectes, des artisans, ou des entreprises générales. Par conséquent, l’autoconstruction ne vous permettra pas de bénéficier de ces aides. Le chantier devra prendre fin dans les 3 ans après l’octroi des aides. Enfin, l’ANAH est en droit connaître si vous êtes déjà un ancien bénéficiaire de ses aides et de contrôler la conformité des travaux réalisés.

Les démarches administratives

Après être entré contact avec l’antenne de l’ANAH la plus proche, vous pourrez constituer votre dossier. Ce dernier sera déposé ultérieurement à l’antenne, et un récépissé de dépôt vous sera remis. Prévoyez un délai de 4 mois pour le traitement de votre demande. Si vous changez d’avis pour une quelconque raison, un recours dans les 2 mois peut être effectué.

Le dossier comprendra les imprimés de demande d’aide, une pièce justificative de la propriété, les devis, les plans et croquis du chantier, ainsi que les estimations des performances énergétiques avant et après les travaux, sans oublier l’avis d’imposition sur le revenu.

Le montant des aides

Ils peuvent s’élever à 30 voire 50 % du prix des travaux, mais sont plafonnés à 20 000 Euros. Néanmoins, des primes peuvent être accordées en plus de ces aides.

Le montant exact dépendra de votre région, des travaux prévus, et de votre revenu. Notez que ces subventions ne seront versées qu’à la fin des travaux, après formulation d’une demande de paiement par le bénéficiaire.

Cap9

Check Also

Optez pour le bois pour votre extension de maison

Pour leurs nombreux avantages, les extensions de maison sont la solution de prédilection à la …